PEUGEOT P55C
RANGEMENT DES PIECES PAR FONCTION - FOURCHE - CADRE - DECAPAGE - PONCAGE - PEINTURE - MONTAGE
 

 

 

   

Kick, support de selle, repose pied, pédale de frein.

 

Garde-boue en cours de préparation

Tous les éléments de la fourche parallélogramme.

Le guidon apparaît chromé après décapage, ainsi que le ressort de la fourche.

Pour la restauration le ressort est peint.

 

La réserve d'essence ou d'huile au choix.

Le crochet manquant est refait et soudé à la bonne dimension pour supporter la pompe.

 

   
   
Pompe "LAPIZE"
Au premier essai, le cache chaîne est endommagé par la chaîne qui était montée à l'envers,
 

il est repeind en noir, avec le rebouchage des deux trous qui recevaient un logo "peugeot" rigide à clipser ?

   

 

 

 

 

Reconstitution d'un compteur kilométrique à partir de deux compteurs l'un pour le mécanisme

l'autre pour le fond de compteur avec "PEUGEOT".

Sertissage de la couronne chromée très délicat par rapport au verre.

   

 

 

 

En sortie de la prise de vitesse sur la roue, le sens de rotation est inversé par rapport au sens demandé

par le compteur.

Grace à deux engrenages de "mécano" et avec la base du deuxième compteur, le sens de rotation est bon.

Le phare est grand tout celà se monte dans celui-ci.

Guidon, écrou de serrage sous molette, pattes de fourche, bouchon de réservoir,

support et sélecteur de vitesse chromés

Compteur kilométrique en place

Tous les écrous d'assemblage visible sont des "écrous borgne" chromés, ce qui donne une bonne finition.

Le phare mis en place n'est pas d'origine il est plus gros

pour le moment je n'ai pas trouvé cet élément sur les bourses.

Il semble que le phare est peind en noir sur quelque moto ?

   

   

Suite aux premiers essai de roulage, la grille du sélecteur de vitesse s'est cassée.

Celà est du à un ponçage trop important pour le chromage.

Première réparation, par la réalisation d'un support en tôle, le retour permet un point de fixation,

et un assemblage avec de la colle "Sika" (afin de ne pas perçer la partie supérieure de la grille).

Autre solution, refaire une petite brasure à l'argent, il faut avant ponçer le chrome à l'endroit de la soudure,

mais la pièce doit être à nouveau chromée.

   
   
Support des "pare-jambe" réalisé et peint à la bombe couleur gris martelé.
   

   
   
Sélecteur vitesse, kick, leviers ou "cocotte de frein" chromés.

Le couvre selle neuf est trop grand sur l'arrière et plus arrondi, avec du méplat,

la bonne forme de la structure métallique de la selle est obtenue (photo vue de dessous selle montée).

 

   

Le compresseur permet de mettre sous pression une corne ou klaxon trompe, il est entrainé par le volant magnétique au moment ou l'on actionne un levier au guidon.

Suivant l'embout de la corne, il faut une arrivée d'air sous pression, ou créer une dépression et dans ce cas l'air qui arrive dans la corne favorise la mise en dépression.
Le compresseur dispose de deux orifices l'un pour la mise en pression et l'autre pour la dépression (ou aspiration).
 
L'arrivée du compresseur se fait par le tube en caoutchouc à droite, une trompette de "vélo" coupée, permet la liaison sur l'entrée de la corne.
 
   

   

Après essai le premier compresseur ne tourne pas dans le bon sens pour donner de l'air comprimée.

Un deuxième compresseur est mis en place et la corne produit un son de trompette.

Levier mis en place pour déplacer le compresseur,

afin que son axe muni d'un cylindre en caoutchouc touche le volant magnétique (photo de gauche).

   
   

Réalisation du support de rétroviseur en extrémité du guidon.

Le serrage de l'écrou (1) comprime le tube de caoutchouc, le diamètre augmente, il faut trouver le bon réglage pour emboîter serré dans le tube du guidon.

Après essai ce rétroviseur de 75 mm de diamètre est trop petit.

Montage d'un rétroviseur de 100 mm de diamètre, ici une simple vis de 8 mm comprime le tube en caoutchouc
 
 
 

 

 

 
L'usure des butées de la béquille, ne permet pas à la moto d'avoir une roue sans contact avec le sol, la mise en place des butées donne la bonne position de la béquille
 
Il n'y a plus tout le poids de la moto à soulever pour mettre et enlever la béquille
Moto stable sur béquille